Phi Ta Khon, le festival des fantômes

Phi Ta Khon, le festival des fantômes a lieu du 5 au 7 juillet 2019

Le festival des fantômes Phi Ta Khon et Buan Lang 2019

 

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

 

En Isan, dans la province de Loei, la population de Dan Sai (une petite ville nichée près de la frontière avec le Laos, dans une vallée irriguée par la rivière Mun – une rivière du nord-est de la Thaïlande affluent du Mékong), cultive la terre et de fortes croyances animistes comme en témoigne Phi Ta Khon, le festival des fantômes qui a lieu chaque année en juillet.

La ville célèbre chaque année, de fin juin à début juillet (le 6 ou le 7 du mois lunaire, à des dates différentes) trois jours de fête locale attrayante. Cette année elle a lieu du vendredi 5 juillet 2019 au dimanche 7 juillet 2019.

 

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

 

Les racines du festival proviennent de légendes locales sur les démons et les fantômes.

 

Phi Ta Khon, le festival des fantômes combine l’esprit de joie avec la peur de l’inconnu présenté par des figures de démons et de fantômes (Une autre version affirme que selon la légende locale, la racine du festival se situe autour des derniers jours de Bouddha avant qu’il n’atteigne le Nirvana).

 

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

 

Cérémonie traditionnelle unique, Phi Ta Khon fait partie du Festival Bun Luang qui est la fête la plus importante de la région. Durant celle-ci, les habitants de Dan Sai célèbre le quatrième mois lunaire (fête de Bun Phra Wet) et le sixième (fête de Bun Bang Fai, plus connue comme le festival des fusées).

 

Bun Phra Wet est une cérémonie religieuse pendant laquelle on se rassemble pour écouter pas moins de treize sermons bouddhistes. Bun Bang Fai est organisée pour vénérer et satisfaire les esprits protecteurs et pour s’assurer que les pluies soient abondantes pour la saison agricole à venir.

Les parades de jeunes hommes déguisés représentant les Phi Ta Khon (les esprits) défilent autour de Dan Sai afin de créer une atmosphère joviale. Cachés par des masques immenses et revêtus de costumes de tissus rayés et colorés, ils portent également des cloches en bois (mak-ka-lang) accrochées à leur cou ou autour de leur taille pour faire du bruit lorsqu’ils se déplacent et dansent. Certains d’entre eux ont aussi une arme symbolique représentant un pénis surdimensionné sculpté dans du bois tendre et orné d’une éclaboussure de peinture rouge sur la pointe. Les personnages portant ces phallus font plein de pitreries pour amuser la foule.

 

Le masque de Phi Ta Khon se compose de trois éléments principaux

 

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

 

Le chapeau est constitué d’un « huad » (récipient de bambou tressé traditionnellement utilisé pour cuire du riz gluant à la vapeur) plié pour s’adapter à la tête. La face est fabriquée à partir de feuilles de noix de coco avec de petites ouvertures pour les yeux. Le nez est en bois tendre. Parfois, deux cornes formées de lobes de noix de coco séchées sont également ajoutées. Tous ces différents éléments sont reliés entre eux avant que le masque soit minutieusement peint. Enfin, du tissu est cousu et collé afin d’en couvrir la partie arrière. Si vous n’avez pas la chance d’assister à ce festival, un joli musée lui est dédié et raconte son histoire.

 

Phi Ta Khon, le festival des fantômes est unique dans le district de Dan Sai dans la province de Loei et reflète la croyance locale de l’Isan en les fantômes et les esprits. Tenu une fois par an, il fait partie d’un grand festival de mérite appelé le festival «Boon Luang». Chaque année, c’est généralement le même programme.

 

Le programme de Phi Ta Khon

 

Jour 1 – Invocation de Phra Upakut et cérémonie culturelle

 

– 4 h 00 du matin : Invocation de Pra Upakut, procession au Wat Phon-Chai à Mun et à la rivière Sork.

– 6 h 00 : Offrandes de nourriture aux moines au temple Phon-Chai.

– 8 h 30 : Cérémonie «Ba-Si» (convocation des esprits) à la maison de Chao Pho Kuan.

– 10 h 00 : Cérémonie culturelle au Wat Phon-Chai. Rassemblement pour la procession de Phi Ta Khon et compétitions entre groupes marchant le long de la route Keaw Asa.

– 11 h 00 : Représentations sur la scène devant le bureau de district de Dan Sai.

 

Jour 2 – Cérémonie d’ouverture et défilé du Grand Phi Ta Khon

 

– 10 h 00 : Cérémonie d’ouverture par le gouverneur de Loei devant le bureau du district de Dan Sai.

Tous les défilés se déplacent du bureau du district de Dan Sai au Wat Phon-Chai.

– 13 h 00 : Représentations sur la scène devant le bureau de district de Dan Sai. Concours Phi Ta Khon (Phase finale).

– 15 h 00 : Ba-Si (invocation des esprits) Phra Wet à la maison de Chao Pho Kuan.

– 15 h 30 : Défilé de Phra Wet dirigé par Chao Pho Kuan et Chao-Mae Nang Tiem jusqu’au Wat Phon-Chai. Tir des roquettes Bamboo. Cérémonie de remise du masque Phi Ta Khon à la jetée Wang-wern, Wat Phon-Chai

– 19 h 00 : Sermons bouddhistes au Wat Phon-Chai.

 

Jour 3 – Sermons Bouddhistes – Pas de Danse Phi Ta Khon

 

– 4 h:00 : 13 sermons bouddhistes consécutifs au Wat Phon-Chai

Faire défiler des sermons bouddhistes consécutifs de tous les villages du district de Dan Sai

 

Les origines du festival de Phi Ta Khon se trouvent dans le récit de la dernière grande incarnation du Seigneur Bouddha avant d’atteindre l’Illumination. Selon les récits bouddhistes, lorsque le prince Vessandara, l’avant-dernière incarnation du Bouddha, fut de retour dans sa ville, ce fut une occasion si joyeuse que les esprits du village vinrent se joindre au défilé de bienvenue. Cette procession très colorée et vibrante de Phi Ta Khon est au centre des célébrations.

 

Dans une reconstitution vivante du récit, les jeunes hommes de la communauté se déguisent en «esprits» vêtus de longs costumes traînants confectionnés à partir de bandes colorées de tissus cousues ensemble.

 

Le masque hideux de Phi Ta Khon, fabriqué à partir d’enveloppes de riz collantes séchées, est peint en rouge vif, en vert ou dans d’autres couleurs, et comporte un long nez pointu caractéristique. Ceci termine la transformation. Le son retentissant des cloches carrées portées autour de la taille annonce la présence des esprits qui brandissent des épées à la forme phallique décorées de peinture rouge. Les esprits enjoués se mêlent à la foule, taquinant et amusant tous ceux qui participent à la procession. Les spectateurs et les visiteurs sont invités à se joindre à la fête.

 

La procession de Phi Ta Khon comprend deux types «d’esprits», à savoir le «Phi Ta Khon Yai», le suprême Phi Ta Khon, et le «Phi Ta Khon Lek», ceux que l’on trouve couramment. La fabrication du Phi Ta Khon Yai implique la réalisation d’un rituel sacré pour rechercher les bénédictions des pouvoirs suprêmes avant que le travail sur les masques Phi Ta Khon Yai puisse être initié. C’est également une tâche réservée exclusivement aux descendants de familles dans lesquelles la tradition de confection de masques Phi Ta Khon est pratiquée depuis plusieurs générations. Le Phi Ta Khon Yai est fait de bambou et porte une tenue vestimentaire masculine ou féminine.

 

Une parade de déguisements et de masques

 

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

Phi Ta Khon, le festival des fantômes

 

Lors de la préparation de la parade, les hommes se rassemblent sur le bord de la rivière et se maculent de boue de la tête aux pieds, de sorte que seuls leurs yeux sont sans boue.

 

Des dizaines d’hommes participent à la parade de masques accompagnée de musique, de danse, de chants et de tirs de fusées en bambou provoquant de violentes explosions.

 

Le festival Phi Ta Khon est l’un des les plus colorés et insolites en Thaïlande, il est souvent appelé “Festival Ghost” par les médias de langue anglaise en raison des masques portés par les participants au cours de la grande parade de la deuxième journée.

 

Le festival contribue chaque année à préserver la belle culture locale, la promotion du tourisme dans la province et à soutenir les carrières agricoles.

 

Le masque de Phi Ta Khon se compose de trois éléments principaux. Le chapeau est constitué d’un « huad » (récipient de bambou tressé traditionnellement utilisé pour cuire du riz gluant à la vapeur) plié pour s’adapter à la tête. La face est fabriquée à partir de feuilles de noix de coco avec de petites ouvertures pour les yeux. Le nez est en bois tendre. Parfois, deux cornes formées de lobes de noix de coco séchées sont également ajoutées. Tous ces différents éléments sont reliés entre eux avant que le masque soit minutieusement peint. Enfin, du tissu est cousu et collé afin d’en couvrir la partie arrière.

 

Les rites, les processions et les costumes de cette fête sont hérités d’un passé où les festivals de fertilité permettaient d’apaiser les dieux et les esprits locaux afin d’assurer une bonne récolte. Dans une région comme Loei où l’agriculture est le pilier de l’économie, la fertilité du sol et des conditions météorologiques favorables sont cruciales.

 

Au début du Festival Phi Ta Khon ce sont les masques colorés qui attirent l’œil. Mais d’autres éléments de ces célébrations rendent hommage aux esprits de la nature et de la campagne comme des groupes d’agriculteurs recouverts de boue fraîche de la tête aux pieds dont les gens fuient l’étreinte collante ou encore des représentations en osier tressé de buffles (bêtes traditionnelles de l’agriculture thaï). Le symbole le plus évident de la fertilité est bien sûr le phallus (Bhalad Khik) et toute personne ayant un intérêt pour la culture ou l’anthropologie sera heureuse de constater que la pruderie moderne n’a pas fait disparaître de la fête les représentations phalliques liées aux traditions.

 

N’hésitez-pas à partager (liens de partage en fin d’article).

🔒100% Zéro Spam : Vous aussi, abonnez-vous à notre newsletter (Thailande/News)

 >>> Encouragez notre bénévolat en faisant vos réservations sur notre site.

 

Comment aller à Dan Sai

 

– L’idéal c’est de prendre un bus ou un train en direction d’Udon Thani, puis de louer un scooter pour rejoindre Dan Sai par vos propres moyens. Dan Sai est une petite commune agricole peu fréquentée par les touristes. La province est connue pour être la seule à faire du vin en Thaïlande, profitez en pour visiter le Chateau Loei et ses vignobles.

 

– De Bangkok, vous pouvez vous rendre à Loei (capitale régionale) et prendre un bus local direction Dan Sai. Trajet d’environ 1 h 30.

 

Sources et crédit photographies :

http://www.tourismethaifr.com

www.thaifestivalblogs.com

www.carnifest.com/

 

©www.objectifthailande.com

More 67 posts in Blog category
Recommended for you
procession des barges royales à Bangkok 2019
La grande procession des barges royales aura lieu le 12 décembre 2019 à Bangkok

5 / 5 ( 2 votes ) Présidée par Sa Majesté le Roi Rama X, la somptueuse grande procession des…