Fumer, vapoter en Thailande, est fermement réglementé. En fumant sur une plage thaïlandaise vous êtes passible d’une amende pouvant atteindre 100.000 bahts

Fumer en Thailande, vapoter, que dit la loi ?

Fumer en Thaïlande est de plus en plus réprimé

 

Fumer en Thailande, vapoter, est fermement réglementé. En fumant sur une plage thaïlandaise vous êtes passible d’une amende pouvant atteindre 100.000 bahts

 

Fumer en Thaïlande, vapoter, est fermement réglementé. En fumant sur une plage thaïlandaise vous êtes passible d’une amende pouvant atteindre 100.000 bahts, les sanctions encourues peuvent même aller jusqu’à un an de prison (ou les deux). L’interdiction de fumer sur plages thaïlandaises est entrée en vigueur le 1er novembre 2017. C’est après avoir déterré un grand nombre de mégots de cigarettes sur la plage de Patong que le ministère de la Marine et du Littoral a pris la décision d’interdire le tabagisme sur toutes les plages du pays.

L’interdiction de fumer s’impose sur toutes les plages du pays

 

Hua Hin, Cha-Am, Bang Saen, Pattaya, Jomtien, Patong, Bophut, Koh Samui, Sairee, Mae Phim, Laem Sing, Khao Takiab, Koh Khai Nai, etc., sont concernées

Phuket Marine Biological Center avait trouvé une moyenne de trois mégots de cigarette pour chaque m2 échantillonnés dans une zone de la plage de Patong, ce qui représente un peu moins de 139 000 mégots sur la plage longue de 2,5 kilomètres. L’interdiction est appliquée pour éviter de jeter des mégots dans la mer, le département de la Marine a reçu des consignes pour interdire de fumer sur les bateaux.

Depuis, des zones fumeurs avec des poubelles “où les mégots de cigarettes pourront être éliminés”, sont installées sur de nombreuses plages, “mais fumer en flânant sur la plage reste interdit, car le risque est que les mégots soient jetés sur la plage et rejetés dans la mer”. La mesure a été présentée lors du sommet des pays de l’ASEAN sur les débris marins qui s’est tenu dans la province de Phuket du 22 au 23 octobre 2017.

La Thaïlande est le sixième plus grand pollueur des mers dans le monde, il faut que ça cesse, a déclaré Jatuporn, ajoutant que l’application de l’article 17 de la loi de 2015 sur la promotion de la gestion des ressources marines et côtières lui conférait le pouvoir de prendre des mesures pour mettre fin aux actions qui causent de graves dommages à l’environnement. Il a rappelé que ceux qui violent la loi feront face à un maximum d’un an de prison ou une amende allant jusqu’à 100 000 bahts, ou les deux.

 

Si fumer dans la rue est autorisé, jeter son mégot sur le sol ne l’est pas

 

Fumez dans les lieux adaptés vous évitera bien des problèmes. Même si les cendriers et les poubelles sont rares dans les rues de nombreuses provinces, privilégiez les endroits adaptés aux fumeurs. Sachez qu’il est interdit de fumer dans les parcs et jardins publics. Les amendes peuvent atteindre les 2000 Bahts. Idem si vous jetez votre chewing-gum par terre.

 

Une restriction qui s’accentue

(les fumeurs ne peuvent plus fumer à l’intérieur d’une habitation)

 

Une nouvelle loi anti-tabac a été publiée dans la gazette royale. Elle vise à lutter contre les dangers de la fumée passive, elle est en application depuis le 20 aout 2019.

Désormais, les fumeurs ne peuvent plus fumer à l’intérieur d’une habitation. Les sanctions iront d’une amende ou à un stage obligatoire pour cesser de fumer à une comparution devant un tribunal pénal ou pour mineur. La volonté du gouvernement est de diminuer le nombre de décès chez les fumeurs passifs, notamment chez les enfants et les personnes vulnérables. Les personnes qui violeront la loi pourront êtres traduites devant les tribunaux pénaux? Bien que la nature des sanctions n’est pas encore connue, les contrevenants feront l’objet d’un rappel à la loi, et pourront être condamnés à suivre une formations leur permettent d’arrêter de fumer.

Il est strictement interdit de vapoter en Thaïlande

 

Fumer en Thailande, vapoter, est fermement réglementé. En fumant sur une plage thaïlandaise vous êtes passible d’une amende pouvant atteindre 100.000 bahts

 

Les personnes surprises à fumer des cigarettes électroniques dans les lieux publics en Thaïlande, risquent un emprisonnement pouvant aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement.

Les fabricants encourent des peines de 10 ans d’emprisonnement.
L’importation, la production et la distribution c’est dix ans d’emprisonnement et une amende de cinq fois la valeur des marchandises. Tous les services liés à la publicité et encourageant à fumer des cigarettes électroniques sont interdits.

***En outre, si le gouvernement lutte activement contre les fumeurs de cigarettes électroniques, il lutte aussi contre les narguilés. Depuis la stricte interdiction dans tous les établissements de narguilés imposée à Pattaya, la police effectue périodiquement des inspections. Les patrons et les clients de ces établissements risquent eux aussi de fortes amendes.

Certes, vapoter est peut-être, pour vous une alternative devenue populaire pour arrêter le tabagisme, mais en Thaïlande, inhaler votre «vape» préférée, ou même la faire entrer dans le pays, pourrait vous couter un séjour de dix ans dans une prison thaïlandaise.

Ce n’est pas une nouvelle loi

 

L’importation de cigarettes électroniques et de la chicha est interdite depuis octobre 2014, même si la plupart des touristes sont peu informé de cette législation vieille de trois ans.

La loi étant claire, ne risquez pas de gâcher vos vacances. Évitez d’apporter votre chicha, votre cigarette électronique, et vos recharges en Thaïlande.

Toutes ces lois sont appliquées avec la plus extrême rigueur en Thaïlande

– L’importation et l’usage de la cigarette électronique en Thaïlande est interdits ;
– Conduire une moto sans casque l’est aussi ;
– Consommer des boissons alcoolisées lorsque l’on est âgé de moins de 20 ans est interdit ;
– La prostitution est interdite ;
– Conduire une voiture sans ceinture de sécurité est interdit ;

Même si vous constaterez, ou entendrez souvent dire le contraire, sachez que les conseilleurs ne sont pas les payeurs au pays du sourire. Contre toute attente, l’OMS a d’ailleurs approuvé la décision de la Thaïlande de sanctionner les consommateurs d’e-cigarettes. Un cadre du bureau asiatique antitabac de l’OMS, le Dr Jagdish Kaur, a même émis le souhait que d’autres pays suivent l’exemple de la Thaïlande en infligeant aux usagers de la cigarette électronique des peines dissuasives. Selon lui, la tolérance laissée à la population de vapoter librement encourage la consommation de tabac chez les jeunes. Pourtant, la Thaïlande ne fait pas figure de bonne élève en matière de tabagisme.

Au Royaume-Uni, Pat Waterton, agent de voyages, affirme que la loi est claire mais qu’un plus grand nombre de touristes doivent en être informés. Cela intervient après que son neveu ait été menacé d’une peine de prison pour avoir fumé une cigarette électronique à Bangkok. Finalement, il n’a reçu qu’une amende de 150 dollars.

Pat a confié à Travel Weekly: «Ma sœur m’a dit que James avait été arrêté en Thaïlande parce qu’il avait une cigarette électronique ». Il a heureusement pu échapper à la prison et s’en sort avec une lourde amende. Dix ans, cela aurait fait beaucoup de temps en prison pour avoir cédé à la tentation de fumer une cigarette électronique.

   – Croyez-moi, si je vends des séjours en Thaïlande, je vais certainement en informer mes clients maintenant. Tous les agents de voyages feraient bien de le faire. La Thaïlande est très populaire, en tant qu’agence de voyage, nous avons le devoir de faire en sorte que nos clients ne prennent pas le risque de gâcher leurs vacances. ”

Le conseil du Foreign Office du Royaume-Uni est clair: il est recommandé aux voyageurs de ne pas apporter de vaporisateurs – comme des cigarettes électroniques – ni de recharges en Thaïlande.

En 2017, plusieurs ressortissants britanniques ont été arrêtés pour possession de vaporisateurs et de cigarettes électroniques.

En 2019, Cécilia Cornu a vécu des vacances qui ont viré à l’enfer. Arrêtée le 30 janvier en possession d’une cigarette électronique. La jeune varoise a passé plusieurs jours dans une prison thaïlandaise. Dans la boulangerie familiale de ses parents à la Farlède, dans le Var, choquée, elle a du mal à retenir ses larmes. Ce qui devait être les premières vacances partagées avec ses parents, son petit frère, et son fiancé, s’est transformé en cauchemar en Thaïlande. A cause d’une simple cigarette électronique, la jeune femme a été menottée, embarquée dans un poste de police, jugée, condamnée à une amende et placée en détention. Source: Nice matin et Var matin du 21 février 2019.

 

Un communiqué de presse publié par la Tourism Authority of Thailand fin septembre 2017 rappelle que les cigarettes électroniques sont illégales dans le royaume

 

Communiqué de l’Ambassade Royale de Thaïlande

 

Toute personne trouvée coupable d’infraction à cette loi en utilisant une cigarette électronique – ou un vapotage – en Thaïlande pourrait être arrêtée et passible d’une peine d’emprisonnement, ou d’une amende plusieurs fois supérieure à la valeur du ou des produits illégaux. Cela vaut pour les étrangers et les Thaïlandais.

Il y a eu des incidents récents de voyageurs étrangers qui n’étaient pas au courant de l’interdiction, passibles d’une amende immédiate ou arrêtés.

Ainsi, il est conseillé aux voyageurs arrivant en Thaïlande de ne pas emporter de cigarettes électroniques, ni d’articles ou d’équipements associés aux cigarettes électroniques, tels que le liquide utilisé dans l’appareil.

De même, les agents de voyages ou les voyagistes qui vendent la Thaïlande en tant que destination devraient s’assurer que leurs clients sont informés de l’interdiction des cigarettes électroniques.

 

N’hésitez-pas à partager (liens de partage en fin d’article).

🔒100% Zéro Spam : Vous aussi, abonnez-vous à notre newsletter (Thailande/News)

Encouragez notre bénévolat en faisant vos réservations via notre site.

Transparence: Objectif Thailande collabore exclusivement avec des partenaires de confiance, sélectionnés parmi les meilleurs du marché. Il peut s’agir de grandes agences telles que Booking.com, Qatar Airways, Ethiad, Singapores Airlines, mais aussi d’autres prestataires moins connus mais très fiables comme 12Go Asia, d’un guide thaïlandais francophones officiel, ou la recommandation d’un cabinet d’avocats francophones (pour les expatriés et/ou les investisseurs).

Nous n’avons pas de partenaire privilégié, ce qui vous garantit donc une transparence totale dans vos recherches.

Enfin, les services rendus par Objectif Thailande sont entièrement gratuits pour les utilisateurs souhaitant comparer les opérateurs de réservations d’avion, d’hôtel, de guesthouse, etc.

 

Article parmi les + partagés :  : Douane et immigration en Thaïlande

 

Sources:
Travel Weekly, Le Thaiger, La Nation,
https://blog-vape.com/

www.tourmag.com/

 

©www.objectifthailande.cpom