s'inscire sur le fil d'ariane. thailande

Avant de partir en Thailande, pensez à vous inscrire sur Ariane

Avant de partir en Thailande, pensez à vous inscrire sur Ariane
4.5 (90%) 4 vote[s]
PRÊT A PARTIR EN THAILANDE ?

Avant de partir en Thailande, pensez à vous inscrire sur Ariane

Pensez à vous inscrire sur Ariane avant de partir en Thailande, et enregistrez votre voyage sur le service Ariane du ministère des Affaires étrangères.

Ce service gratuit vous permet de recevoir des consignes de sécurité en cas de besoin. Ariane vous permet, lorsque vous effectuez un voyage ou une mission ponctuelle, de vous signaler gratuitement et facilement auprès du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

L’inscription sur le site Ariane

Pensez à vous inscrire sur Ariane, le site gouvernemental est conçu en concertation avec la CNIL, l’inscription offre toutes les garanties de sécurité et de confidentialité des données personnelles. Elle ne se substitue pas à l’inscription au registre des Français établis hors de France dès lors que le temps de séjour est supérieur à 6 mois.

 

Une fois vos données saisies sur Ariane

 

– vous recevrez des recommandations de sécurité par courriels si la situation dans le pays le justifie

– vous serez contacté en cas de crise dans votre pays de destination

– la personne que vous aurez désignée pourra également être prévenue en cas de besoin.

 

Liens officiels et sécurisés pour vous inscrire

 

JE M’INSCRIS

Contact

Source diplomatie.gouv.fr

 

Risques encourus en Thailande

 

Risque routier

 

Le réseau routier est en général en bon état. Toutefois, le taux d’accidents de la route est l’un des plus élevés au monde. En 2013, 20 000 personnes sont décédées dans des accidents de la route. Le respect des limitations de vitesse est vivement recommandé et la plus grande prudence est conseillée, notamment lors de la conduite de nuit. Le recours aux deux-roues est particulièrement dangereux (en Thaïlande, 75 % des accidents mortels ont lieu sur deux-roues.) Les casques sont rarement aux normes. Chaque année, on déplore plusieurs dizaines de décès de ressortissants français liés à des accidents de la route, notamment en deux-roues.

Les étrangers de passage souhaitant conduire en Thaïlande doivent être titulaires d’un permis de conduire international.
Les étrangers résidents doivent être titulaires d’un permis de conduire thaïlandais ; à défaut la compagnie d’assurance refusera de prendre en compte les frais inhérents à un accident.

 

Risques politiques

 

Les provinces de l’extrême Sud de la Thaïlande, Pattani, Narathiwat, Yala sont en proie à des attaques à l’explosif ponctuelles du fait d’une insurrection séparatiste. La province de Songkhla subit également des attaques de moindre ampleur.

Bien que n’étant pas spécifiquement visés, les étrangers peuvent être les victimes collatérales d’une action violente. Il convient donc d’éviter tout déplacement dans ces régions.

 

Délinquance

 

Vol  : Il est fortement déconseillé de laisser ses effets personnels sans surveillance sur les plages. D’une manière générale, il convient de faire des copies de ses documents d’identité et de conserver l’original dans un lieu sécurisé.

Les principaux cas touchant nos compatriotes concernent les vols (avec ou sans violence), les cambriolages (en particulier dans les hôtels bon marché), les agressions nocturnes et quelques atteintes graves aux personnes. La délinquance sexuelle est présente et peut affecter des mineurs. Il convient donc d’adopter une attitude responsable et de faire preuve de prudence.

Les vols les plus fréquemment signalés ont lieu sur la ligne de bus de nuit entre Surat Thani et Bangkok (dans les deux sens). Les vols (de passeports et d’argent, notamment) portent tant sur les bagages placés en soute que sur les effets des passagers, pendant leur sommeil. Des vols à l’arraché de sacs par un conducteur de moto et son passager arrière se produisent régulièrement, notamment à Bangkok.

Il est aussi conseillé de porter une attention toute particulière aux boissons et aux repas servis dans certains quartiers (en particulier dans les hôtels bon marché), qui peuvent contenir des somnifères ou des drogues.

Abus de générosité  : des étrangers prétendant être en graves difficultés financières, notamment des Français, sollicitent parfois l’aide des touristes. Ils n’hésitent pas à donner un numéro de portable, affirmant qu’il s’agit de celui de l’agent de permanence de l’ambassade de France. Un complice répond alors à l’appel téléphonique. Il est conseillé de contacter l’ambassade (voir ci-contre numéros utiles) pour confirmer toute affirmation de cette nature.

Escroqueries aux cartes bancaires : ces escroqueries sont signalées principalement à Pattaya et Phuket. Tout comme en France, il convient, lors d’un retrait à un distributeur de billets, de faire preuve de la prudence habituelle. Il est recommandé également de faire preuve de vigilance lors des paiements effectués dans les commerces.

 

Arnaques

 

Certains guides, des personnes francophones, voire françaises, proposent de réaliser de “bonnes affaires” en achetant des bijoux. Ceux-ci sont authentiques mais vendus à des prix deux à trois fois supérieurs à ceux du marché. Cette escroquerie ne peut pas donner lieu à des poursuites car le prix de vente est considéré par la loi thaïlandaise comme librement accepté par l’acheteur.

 

Risques naturels

 

  • Activité sismique et raz de marée : des séismes de forte magnitude, supérieurs à 6 sur l’échelle de Richter, peuvent être enregistrés et provoquer des tsunamis sur les zones côtières. Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, consulter la fiche thématique de ce site. Depuis le tsunami de 2004, les autorités thaïlandaises ont mis en place une signalisation particulière dans les zones à risques (panneaux de couleur bleue), indiquant les voies à emprunter pour rejoindre les refuges ainsi que les points de rassemblement.
  • Saison des pluies  : dans la majeure partie du pays, de fortes pluies sont observées (d’avril à novembre). A Koh Samui ainsi que sur la côte Est de la Thaïlande, les fortes pluies interviennent traditionnellement de novembre à mars. Il est vivement conseillé aux voyageurs de se renseigner sur les conditions climatiques et l’état des routes des régions qu’ils traversent ou dans lesquelles ils comptent se rendre, afin d’éviter de se trouver dans des zones inondées, en contactant :
    • le 1784 (demander un traducteur en anglais) du Département de prévention et de lutte contre les désastres ;
    • le 1155 (téléphone de la « Tourist Police »).

De manière générale, il convient de suivre la situation sur les sites officiels :

La spéléologie est déconseillée en saison des pluies, même lorsque les amateurs sont accompagnés de guides.

 

 

Source : France diplomatie

 

Lire aussi :

Les vaccins obligatoires et les assurances

Les généralités à connaitre pour se rendre en Thaïlande