Se soigner en Thailande

Se soigner en Thailande – Système médical – Qualité des Soins

Se soigner en Thailande – Système médical – Qualité des Soins
Rate this post

Se soigner en Thaïlande – Prise en charge – Soins médicaux – Médicaments

 Se soigner en Thailande

Se soigner en Thailande

Savoir que l’on peux se soigner en Thailande est un élément non négligeable, si vous envisagez très sérieusement de vous expatrier en Thailande. Nous ne doutons pas un seul instant que vous vous êtes déjà interrogé sur l’accès et la qualité des soins médicaux en thailande, et sur leur prise en charge (et d’hospitalisation, et de médicaments). Que vous l’ayez fait ou non, cet article est fait pour vous. Bien sûr, nous direz-vous, si vous envisagez de vivre en thailande, à plus de 10 000 kms de votre pays d’origine, de quitter cet excellent système de sécurité sociale, d’assistanat social, que le monde entier nous envie, c’est que vous êtes suffisamment en bonne santé pour le faire. Sinon posez vite les questions justes à votre médecin. Assurément, vivre l’instant présent au pays du sourire est une richesse, ce n’est pas une raison pour oublier d’emporter avec vous une protection sociale fiable, adaptée aux expatriés. Consultez bien tous nos articles sur le sujet. Personne ne peut affirmer au moment présent, que vous n’aurez pas à vous soigner demain.

Quelques mots sur Le système de santé et les soins médicaux.

Se soigner en Thailande ne pose pas de problèmes majeurs, mais nous vous recommandons d’être très bien assuré. La constitution thaïlandaise garantit l’accès aux soins médicaux à chaque citoyen. L’assurance-maladie représente le tiers des dépenses publiques en Thaïlande. C’est dire l’importance considérable accordée par l’État à la santé. Plusieurs systèmes d’assurance maladie, cohabitent, ils différent selon le statut social et le niveau de revenus.

– Une structure d’assurance maladie dédiée aux fonctionnaires et à leurs ayant-droits,

– Une système d’assistance pour les plus démunis, comme les personnes  âgées ou handicapées, les bonzes, etc.,

– Un organisme d’assurance maladie obligatoire pour la plupart des salariés.

– Les thaïlandais-ses qui en sont exclus ont la possibilité de souscrire une assurance maladie publique volontaire. Il offrirait un programme de couverture sociale universelle, gratuit, aux plus démunis.

Chaque adhérent à ces divers systèmes d’accès aux soins médicaux dépend d’un centre de santé où il peut se rendre en présentant sa carte d’or (la carte vital thaïe), sans avoir d’avance de frais. Depuis 2007, les hôpitaux privés ont pour obligation de soigner les plus démunis qui consultent dans leurs services d’urgences médicales.

Contrairement à la plupart des pays européens, il n’y a pas, à proprement parler, de médecine de ville en Thailande. La médecine de ville telle que nous la concevons en France, par exemple, n’existe pas vraiment ; tout le monde consulte généralement à l’hôpital. Le système de santé thaïlandais est très différent de celui que vous allez quitter, il repose essentiellement sur une répartition entre hôpitaux publics et hôpitaux et cliniques privés.

Répartition des soins médicaux entre Hôpitaux publics et privés.

Contrairement à certaines idées préconçues qui circulent ici et là, on peut dire que les hôpitaux thaïlandais sont parmi les meilleurs du monde. Le “tourisme médical” est d’ailleurs devenu une véritable institution pourvoyeuse de devises et d’emplois pour le pays. 

Où me faire soigner ?

 

Se soigner en Thailande

Se soigner en Thailande

 

La “clinic”, par un médecin généraliste, est assurément la manière la plus économique de se faire soigner, et de recevoir le soins médicaux appropriés, mais tout dépendra de la compétence du médecin traitant, que vous ne pouvez connaître au départ. Les cas de “faux médecins”, exerçant sans diplôme, sont heureusement rares… Leur médecin vous fournira les médicaments les plus courants et vous délivrera une ordonnance pour les autres. Il est préférable d’acheter ceux-ci dans une chaine pharmaceutique reconnue plutôt que dans une petite pharmacie, afin de réduire le risque de “faux médicaments.” (lire nos précisions à la fin de cet article).

 

Se soigner en Thailande

Se soigner en Thailande

 

Les Hôpitaux Publics

On trouve un centre médical (dispensaire) dans chaque canton ou « tambol », un hôpital dans chaque arrondissement ou « amphur » et un hôpital général dans chaque province. Tout le monde peut se rendre dans un hôpital public, un Thaïlandais comme un étranger bien évidemment. Les soins médicaux en thailande sont prodigués par un personnel qualifié et compétent. Si vous avez un peu de chance, on vous parlera peut-être en anglais ou en  Thaiglish.  Sachez que les établissements publics de santé sont souvent embouteillés. Prévoir d’être patient jusqu’à 4 heures du matin n’est pas un utopique. C’est comme en France, aux urgences, il faut s’armer de patience.

Sachez qu’en tant qu’étranger, si vous ne bénéficiez pas d’une couverture santé locale, il faudra payer les prestations à la caisse de l’hôpital. Vous vous ferez rembourser les soins par vos assurances santé et complémentaire santé. Pour info, en règle générale, 1 journée d’hospitalisation en chambre individuelle en hôpital public de province est facturée entre 800 bahts et 1000 bahts.

Pour conclure, nous dirons que dans un hôpital public, comme c’est le cas en France, la palette va du simple dispensaire au grand ensemble. Les médecins n’y sont ni meilleurs ni pires que dans les hôpitaux privés, pour la simple et bonne raison que ce sont les mêmes ! En effet, un médecin exerçant à titre principal dans un ou deux hôpitaux privés, exerce généralement aussi en hôpital public. Il doit tout simplement rembourser au secteur public qui a financé une part de ses études « une part de son temps ».

– L’avantage, c’est que le coût est bien moins élevé qu’en secteur privé, avec des médecins tout aussi compétents.

– L’inconvénient, c’est que l’équipe médicale ne parle  souvent que le thaï, d’où des difficultés d’explication sur vos symptômes et traitements. Il n’est pas rare que le matériel médical soit un peu dépassé. Il y a peu de chambres individuelles. Vous voilà bien informé, si d’aventure, se vous soigner en Thailande devenait une réalité.

Les principales adresses des hôpitaux publics thaïlandais

Chulalongkorn Hospital (hôpital public)

1873 Rama 4 Rd., Pathumwan

Bangkok 10330

Tél. 02 252 81 81

www.md.chula.ac.th/

Lerdsin Hospital (hôpital public)

190 Silom Rd., Silom, Bangrak

Bangkok 10500

Tél. 02 353 97 99

www.lerdsin.go.th

Rajanagarindra Institute (hôpital public)

23 M. 8 Phuttamonton sai 4 Rd., Taweewattana

Bangkok 10170

Tél. 02 889 90 54

www.galyainstitute.com

Ramathibodi Hospital (hôpital public)

270 Rama 6, Ratchathevi

Bangkok 10400

Tél. 02 201 13 62

www.ra.mahidol.ac.th

Siriraj Hospital Mahidol university (hôpital public)

2 Prannok Rd.

Bangkok 10700

Tél. 02 419 70 00

Somdet Chaopraya Hospital (hôpital public)

112 Somdet chaopraya Rd., KlongSan

Bangkok 10600

Tél. 02 437 02 00

www.si.mahidol.ac.th/

Vajira Hospital (hôpital public)

681 Samsen Rd., Dusit

Bangkok 10300

Tél. 02 244 30 00

www.vajira.ac.th

L’hôpital privé se distingue par son matériel, de dernière génération le plus souvent.

 

se soigner en thailande

se soigner en thailande

Le personnel médical est anglophone, certains d’entre eux ont des interprètes francophones. Il est en nombre suffisant, les chambres sont agréables, souvent luxueuses.

À vrai dire, dans ce type d’établissement hospitalier, vous êtes surtout traité comme un client et non comme un usager. Vous l’avez compris, ça change tout.

Par contre, le coût des soins médicaux en thailande est supérieur à celui pratiqué en France  (en particulier, le prix des chambres, les honoraires des chirurgiens et autres spécialistes, la radiologie, etc.). Nous ne pouvons que vous recommander de consulter au préalable votre assurance santé et complémentaire santé, certaines vous laisseront le libre choix de l’hôpital, d’autres vous orienteront vers leurs hôpitaux agréés (relisez votre contrat d’assurance…)

La plupart des meilleurs médecins spécialistes exercent à Bangkok

Sauf en cas d’urgence vitale (auquel cas l’hôpital le plus proche est souvent la meilleure solution, quitte à demander un transfert par la suite, même si le patient en Thailande a un choix étendu d’options, force est de constater que la plupart des grands spécialistes exercent à Bangkok. Aussi, il est vivement conseillé de faire réaliser les soins médicaux en thailande, dans la capitale, les opérations pouvant être programmées à l’avance.

Quels sont les hôpitaux les plus chers ?

De l’avis des compagnies d’assurance, les trois hôpitaux les plus chers de Bangkok sont: BNH Hospital, Bumrungrad International Hospital et Bangkok Hospital. Il n’est pas rare que ces hôpitaux soient fréquemment exclus par les compagnies d’assurance thaïlandaises dans leurs systèmes de tiers payant.

Choisir votre hôpital à Bangkok.

Pour nous aider, une organisation américaine indépendante (“non profit organization”) , J.C.I,  Joint Commission Intetnational, accrédite ou non les hôpitaux dans 53 pays (un peu plus de 500 établissements accrédités sur plus de 21.000 audités) pour leurs procédures de soins, et délivre également des certifications concernant les spécialités.

J.C.I  est une organisation internationalement reconnue, dont les accréditations et certifications sont très recherchées: elle est bien évidemment moins connue dans les pays se reposant presque entièrement sur leur secteur public, tels Cuba ou la France. En Thailande, un hôpital accrédité par J.C.I est donc un bon choix, qui nous donne la certitude d’être dans des mains expertes. J.C.I  accrédite aujourd’hui 64 hopitaux en Thailande. L’application (lien ci-dessous) proposée par J.C.I vous permet de sélectionner le pays et la spécialité qui vous intéresse: pour chaque spécialité, vous obtiendrez un ou plusieurs hôpitaux certifiés pour celle-ci.

https://www.jointcommissioninternational.org/about-jci/jci-accredited-organizations/?c=Thailand

Des hôpitaux privés de qualité internationale.

Bangkok possède ainsi une vingtaine d’établissement privés, dans tous les lieux stratégiques du pays, même plus si l’on tient compte de plus petites structures qui offrent des soins médicaux spécifiques (soins médicaux et dentaires, chirurgie des yeux, chirurgie esthétique, etc.). De grands groupes, certains mêmes côtés à la bourse de Bangkok, se partagent ainsi le marché des soins.

Des villes touristiques comme Hua Hin, Pattaya, Koh Samui, Chiang Mai ou Phuket disposent tous d’hôpitaux privés conformes aux standards internationaux.

Ces hôpitaux ou cliniques privés sont en mesure d’accueillir des patients du monde entier, en mode urgence ou planifié. Ils sont généralement à la pointe au niveau qualité des soins et disposent des équipements derniers cris et de médecins compétents souvent formés à l’étranger. Le personnel, disponible, est en nombre suffisant. Ces hôpitaux ont généralement un interprète en anglais, parfois en français, pour informer le patient dans ses soins et/ou le guider dans la partie administrative.

Certains services proposés par ces hôpitaux privés relèvent de l’hôtellerie de luxe si l’on compare aux services hospitaliers proposés en France : Vastes chambres individuelles décorées, téléviseur à écran plat, musique, aromathérapie, piano lounge, services à la carte, etc. Par ailleurs, le temps d’attente pour la prise de rendez-vous et la consultation, voire l’opération chirurgicale, est très réduit et se compte en jour, véritable luxe comparé aux hôpitaux et cliniques françaises. Un autre atout de l’ensemble du parc hospitalier thaïlandais est les prix relativement bas pratiqués en comparaison certains hôpitaux européens.

Les principales adresses des hôpitaux privés.

Bangkok Christian Hospital (hôpital privé)

124 Silom Rd., Silom

Bangkok 10500

Tél. 02 634 05 60

www.bkkchristianhosp.th.com

Bangkok General Hospital (BNH) (hôpital privé)

2 soi Soonvijai 7, New Petchaburi Rd.

Bangkok 10320

Tél. 02 318 00 66 – Call Center ; 1719

www.bangkokhospital.com

Bangkok Nursing Home Hospital (BNH) (hôpital privé)

9/1Convent Rd., Silom

Bangkok 10500

Tél. 02 632 05 50

www.BNHhospital.com

Bumrungrad Hospital (hôpital privé)

33 Sukhumvit soi 3, Wattana

Bangkok 10110

Tél. 02 667 10 00 – Call center : 02 667 24 00

www.bumrungrad.com

Mission Hospital (hôpital privé)

430 Pitsanulok Rd., Dusit

Bangkok 10300

Tél. 02 282 11 00

www.mission-hospital.org

Phyathai 1 Hospital (hôpital privé)

364/1 Sri Ayuthaya Rd., Rachathevee

Bangkok 10400

Tél. 02 642 73 73 – Call Center : 1772

www.mission-hospital.org

Phyathai 2 Hospital (hôpital privé)

943 Phaholyothin Rd.,(before Soi 3), Phayathai

Bangkok 10400

Tél. 02 617 24 44 – Call Center : 02 271 12 61

www.phyathai.com

Saint Louis Hospital (hôpital privé)

215 Sathorn tai

Bangkok 10120

Tél. 02 675 93 00

www.saintlouis.or.th

Samitivej Hospital Sukhumvit (hôpital privé)

133 soi 49 Sukhumvit Rd., Wattana

Bangkok 10110

Tél. 02 392 00 11 – Call Center : 02 711 81 81

samitivejhospitals.com

Ci-dessous: À destination de la clientèle française, le Samitivej Srinakarin Hospital a développé une procédure d’accueil et d’interprétariat en français, ce qui en satisfera plus d’un. L’hôpital est agréé par J.C.I.

Samitivej Hospital Srinakarin (hopital privé)

488 Srinakarin Rd., Suanluang

Bangkok 10250

Tél. 02 731 70 00

www.samitivejhospitals.com

Personne à contacter: Nicolas Leloup

nicolas.le@samitivej.co.th

Pour information

Parmi les principaux hôpitaux de Thaïlande, le BANGKOK HOSPITAL est l’un des plus emblématiques, avec une quinzaine de filiales implantées dans des zones touristiques telles Pattaya ou Phuket. Ce groupe hospitalier est conventionné avec la C.F.E (Caisse des Français de l’étranger), c’est-à-dire qu’il ne sera pas nécessaire d’avancer le coût des soins (excepté en soins externes), contrairement à tous les autres hôpitaux. Enfin, çà, c’est sur le papier… La réalité est parfois un peu différente. Nous vous recommandons de vérifier auprès de votre assurance santé et votre complémentaire santé, si un accord préalable de prise en charge au titre du tiers payant, n’est pas nécessaire.

Parmi les autres hôpitaux majeurs de la capitale, on peut citer le BNH Hospital, les quatre hôpitaux SAMITIVEJ, les trois hôpitaux PHYATHAI et le gigantesque BURUMGRAD Hospital, plus grand centre médical d’Asie du Sud-est, l’un des hôpitaux de la ville qui accueille le plus d’étrangers.

La qualité de ces hôpitaux privés est réglementée par la Division médicale de l’enregistrement, dépendant directement du ministère de la santé thaïlandais. Par ailleurs, les hôpitaux privés de qualité reçoivent des accréditations internationales afin de certifier la qualité des soins proposés. Par exemple, les hôpitaux membres du groupe Bangkok Hospital ainsi que le Burumgrad Hospital ont l’accréditation JCI (Joint Commission International) qui garantit que les docteurs, infirmières, assistants médicaux ainsi que l’équipe managériale de ces hôpitaux respectent ou excèdent les standards des établissements médicaux aux États-Unis.

Le premier point de délivrance des médicaments est l’hôpital.
se soigner en thailande

se soigner en thailande

La délivrance des médicaments est très différente de celle pratiquée en France (pour ne nommer que ce pays). Le premier point de délivrance des médicaments est l’hôpital : C’est le praticien qui décide du traitement et demande à l’infirmière de vous préparer les médicaments qui sont délivrés à l’unité pour la durée du traitement et des soins médicaux, sans boite dans une pochette ou un flacon plastique nominatif.

Le second point de délivrance des médicaments est la pharmacie.

La seconde manière de se procurer des médicaments est de se rendre dans une pharmacie. Celles-ci sont considérées comme de simples épiceries. Pour tenir une pharmacie, nul besoin d’avoir suivi des études spécifiques. Les pharmaciens sont habilités à conseiller et à délivrer sans ordonnance des médicaments comme les antibiotiques, le viagra, les antidépresseurs… Oui, ça surprend.

Les pharmacies sont nombreuses et diverses

– Des boutiques, que nous qualifierons d’ « exotiques », vendent des cosmétiques, de l’herboristerie locale et des médicaments de marques connues,

– Des pharmacies modernes très occidentales : Walgreens, Boots, généralement présentes dans les malls et autres centres commerciaux. Préférez toujours vous fournir dans ces grandes enseignes, pour éviter l’achat de contrefaçons de médicaments.

« Si vous souhaitez vous faire rembourser vos médicaments destinés à vos soins médicaux en thailande, gardez bien les facturettes »

Lisez aussi : https://objectifthailande.com/sante-et-securite-sociale-des-francais-en-thailande/

Sources:

Article rédigé grâce à l’aimable et active collaboration entre Jean-Louis Guenard, Administrateur du groupe Facebook “Retraité français en Thailande” & Roland Hubaut, Administrateur du Site & du Groupe Facebook “Objectif Thailande”.

 

– Groupe facebook “Objectif Thailande”.

– ExpatBlog. (Le système de santé thaïlandais).

©2018 – objectifthailande.com