Prachuap Kiri Khan, la capitale provinciale est un port de pêche très agréable qui bénéficie d'une belle situation en bordure de superbes baies et parmi des affleurements rocheux très raides.

Prachuap Khiri Khan, un lieu paisible et préservé du tourisme

Vous serez séduit par Prachuap Khiri Khan

 

En Thailande, Prachuap Kiri Khan, la capitale provinciale est un port de pêche très agréable qui bénéficie d’une belle situation en bordure de superbes baies et parmi des affleurements rocheux très raides. Des plages splendides se trouvent à proximité. Plus paisible que sa proche voisine Hua Hin, c’est un endroit plus discret et plein de charme où votre appareil photo va se régaler. Les Thaïs composent la majorité des touristes, sa plage (Ao Manao) et son temple de la grotte au Wat Ao Noi mérite votre visite…

Ne ratez surtout pas la principale attraction de la ville : Khao Chong Krachok, la colline aux 396 marches

 

Lieu de villégiature de nombreux singes, menant à un Wat, elle offre une une vue absolument inoubliable sur le littoral,avec ses bancs de sable scintillant. La vue de côté au sommet du Mirror Mountain est incroyable et vous permet d’admirer une baie magnifique. Au sommet de la piste, les deux grandes grottes, assez bien éclairées, abritent deux superbes Bouddhas dorés, et les rangées de bouddhas assis , dans le temple de la grotte au Wat Ao Noi .

Plusieurs trains partent tous les jours pour Prachuap Kiri Khan de la station ferroviaire principale Hualumphong de Bangkok. Des bus sont également disponibles depuis le terminal sud de Bangkok Sai Tai Mai, comme les connexions à Hua Hin, qui est liée à Bangkok par des départs réguliers de minibus.

Nous ne vous dirons pas que la ville est entièrement hors des sentiers battus, et que vous n’y rencontrez aucun voyageur. Vous en rencontrez, mais ils sont encore rares. Prachuap est surtout habité par des familles principalement françaises, allemandes et scandinaves.

Les principaux touristes sont thaïlandais constituent la majorité. Si la plage d’Ao Manao est clairement axée sur le tourisme, la ville en elle-même a peu à voir et sa population locale n’y vit pas au quotidien. Autour de Ao Noi et Ao Khan Kadai, où vous pourrez grimper au temple de la grotte de Wat Ao Noi, et marcher sur le rivage, vous y rencontrerez peu ou pas de touriste étranger.  La route partant de la gare mène à la mer, à Ao Prachuap.

L’attraction principale de la ville, Mirror Mountain ou Khao Chong Krachok, est une colline (à peine une montagne) avec 396 marches bordées de singes menant à un mini monastère abritant une empreinte de Bouddha. Elle offre une vue majestueuse sur la côte, avec ses bancs de sable étincelants.

 

Offrez-vous un moment de détente à Ao Manao

 

A 3 km au sud de la ville, la plage est située dans la base militaire Wing 5 Air Force. La seule formalité qui vous sera demandée sera de remplir le registre à l’entrée de la base. Loin de l’image autoritaire des militaires en France, à Ao Manao, la présence de l’armée de l’air permet surtout de maintenir la plage belle et propre dans une ambiance toujours souriante ainsi que de limiter une expansion à la verticale de la ville. En effet, à cause de la présence d’une piste d’atterrissage, les bâtiments ne peuvent dépasser les sept ou huit étages.

 

Un peu d’histoire

 

Prachuap Khiri Khan, et plus spécialement Ao Manao, fut l’un des sept points d’entrée par lesquels les Japonais ont envahi la Thaïlande le 8 décembre 1941. Après une bataille d’un peu plus de 24 heures, l’armée de l’air de Wing 5 reçut un télégramme demandant un cessez-le-feu immédiat, la Thaïlande ayant signé un armistice avec le Japon. Si l’ordre a été immédiatement suivi dans les six autres bases, les aviateurs de Prachuap Khiri Khan crurent à une ruse des Japonais et continuèrent à se battre jusqu’à l’arrivée, trois heures plus tard, d’une voiture occupée par des représentants du gouvernement thaïlandais venus leur ordonner de capituler.

Plusieurs noms de rue commémorent l’invasion de la Thaïlande : Phithak Chat (défense du pays), Salachip (le sacrifice de la vie) et Suseuk (la Bataille). Une résistance ou une non-obéissance à un ordre du gouvernement qui, aujourd’hui encore, fait la fierté des habitants.

Si à l’heure actuelle la frontière avec la Birmanie n’est pas encore ouverte, vous pouvez néanmoins vous offrir une petite escapade. Un marché birman s’y tient tous les matins avec plus d’affluence et d’échoppes le samedi. Beaucoup parlent de l’ouverture prochaine de ce poste frontière. A en croire les travaux et les aménagements en cours, cela pourrait être pour bientôt, au grand dam des expatriés de la ville qui ne voient pas d’un très bon œil le nombre de touristes augmenter considérablement. Une croissance pourtant déjà amorcée car nombreux sont les voyageurs à faire une halte dans cette petite ville pour couper en deux un trajet parfois éprouvant entre la capitale et le Sud.

 

Une pause en pleine zénitude

 

Pas grand chose à vrai dire, à part profiter de la plage, louer un kayak et remonter la rivière, s’offrir une partie de golf dans la base militaire ou pousser son exploration un peu plus loin du côté du village de pêcheur d’Ao Noï et de ses grottes aux bouddhas, du village de Klong Wan, de l’aquarium ou encore du parc scientifique de Wangkor.

Pour les cocktails et les soirées, passez votre chemin, la vie nocturne est pour ainsi dire inexistante. Vous vous contenterez d’une bière dans l’un des rares bars de la ville, l’occasion de discuter avec d’autres touristes, quelques expatriés, quelques Thaïlandais, et de glaner des informations complémentaires sur la ville à défaut d’en avoir reçues lors de votre visite à l’Office du tourisme. Rassurez-vous, ce n’est pas parce que l’Office du tourisme n’aura pas pu suffisamment vous aider que la ville ne dispose pas de toutes les facilités habituelles – hôtels, guest-houses, restaurants, transports, location de vélos ou de scooters. Vous trouverez sans problème tout ce dont vous avez besoin pour vous détendre.

 

N’hésitez-pas à partager (liens de partage en fin d’article).

🔒100% Zéro Spam : Vous aussi, abonnez-vous à notre newsletter (Thailande/News)

>>> Soutenez-nous en faisant vos réservations via notre site.

©www.objectifthailande.com