Covid-19, la Russie annonce avoir développé le premier vaccin

Covid-19, la Russie annonce avoir développé le premier vaccin

La Russie aurait développé le “premier” vaccin contre le Covid-19

 

Covid-19, la Russie annonce avoir développé le premier vaccin

Covid-19, la Russie annonce avoir développé le premier vaccin

 
“Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré”, a affirmé ce mardi le président russe Vladimir Poutine.

 

 

Dans la course au vaccin contre le Covid-19, la Russie aurait-elle déjà gagné ? La Russie a t’elle vraiment développé le “premier” vaccin contre le coronavirus, comme l’a affirmé ce mardi 11 août 2020 le président russe lors d’une vidéo-conférence, assurant qu’il donnait une “immunité durable”. Son nom : “Spoutnik V” [V comme vaccin], en référence au satellite soviétique, premier engin spatial mis en orbite, a déclaré le président du fonds souverain, Kirill Dmitriev, impliqué dans son développement.
À peine annoncé, déjà désiré. “Plus d’un milliard de doses” auraient déjà été pré-commandées par 20 pays étrangers, a affirmé Kirill Dmitriev, précisant que la phase 3 des essais commençait mercredi. Le fonds souverain a précisé que le début de la production industrielle était prévue en septembre. Dans les semaines précédant cette annonce, des scientifiques étrangers ont exprimé leur préoccupation face à la rapidité de la mise au point d’un tel vaccin et l’OMS avait appelé au respect de “lignes directrices et directives claires” en matière de développement de ce type de produits.

Une double inoculation ?

 

Vladimir Poutine a ajouté : “je sais qu’il est assez efficace, qu’il donne une immunité durable”. Le président a même affirmé qu’une de ses filles s’était fait inoculer le vaccin qui a été développé par le Centre de recherches en épidémiologie et microbiologie Nikolaï Gamaleïa, avec le ministère russe de la Défense.
“Elle a participé à l’expérience”, a-t-il indiqué, selon les agences russes affirmant qu’elle avait eu un peu de température après les deux inoculations, “et c’est tout”. Le ministère de la Santé a affirmé que la double inoculation “permettrait de former une immunité longue”, estimant qu’elle pouvait durer “deux ans”.
“Le plus important bien sûr est que nous puissions assurer à l’avenir une sécurité inconditionnelle quant au recours à ce vaccin et quant à son efficacité”, a encore dit Vladimir Poutine, “j’espère que ce sera le cas”. Le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko a indiqué d’ailleurs que “des essais cliniques sur plusieurs milliers de personnes allaient continuer”.
Une mise en circulation le 1er janvier 2021 ?
La vice-Premier ministre en charge des questions de Santé, Tatiana Golikova a dit espérer commencer dans les semaines à venir la vaccination des personnels médicaux. “Nous espérons vraiment que septembre, ou même fin août-début septembre, le vaccin soit produit et la première catégorie à être vaccinée sera le personnel médical”, a-t-elle dit selon les agences russes. Les enseignants devraient également être parmi les premiers vaccinés.
Il sera mis en circulation le 1er janvier 2021 dans la population, selon le registre national des médicaments du ministère de la Santé, consulté par les agences de presse russes. Ce vaccin est à vecteur viral, c’est-à-dire qu’il utilise comme support un autre virus qui a été transformé et adapté pour combattre le Covid-19. Il utilise l’adénovirus, une technologie également choisie par l’université d’Oxford.
L’annonce de la Russie est-elle précipitée ?
Des scientifiques du centre Gamaleïa avaient été critiqués en mai dernier pour s’être personnellement injecté leur prototype de vaccin, une méthode en rupture avec les protocoles habituels destinée à accélérer le processus scientifique au maximum.
Jusqu’ici, la Russie n’a pas publié d’étude détaillée des résultats de ses essais permettant d’établir l’efficacité des produits qu’elle dit avoir développés. Comme attendu, l’Organisation mondiale de la Santé a réagi prudemment à l’annonce par la Russie de la mise au point d’un vaccin contre le Covid-19, elle rappelle que la “pré qualification” et l’homologation d’un vaccin passaient par des procédures “rigoureuses”. Déjà début août, alors que la Russie annonçait déjà que son vaccin était presque prêt, l’OMS s’était montrée dubitative, rappelant que tout produit pharmaceutique devait “être soumis à tous les différents essais et tests avant d’être homologués pour leur déploiement”. La Russie ne nous a rien transmis “d’officiel”, avait ajouté Le porte-parole de l’OMS Christian Lindmeier. “Entre trouver ou avoir la possibilité d’avoir un vaccin qui fonctionne et avoir franchi toutes les étapes, il y a une grande différence”, avait-il indiqué. Source

La position de la Thaïlande

La plupart des pays devraient être en mesure de produire un vaccin Covid-19 dans les six prochains mois, a déclaré le ministère de la Santé publique thaïlandaise le lundi 10 août.

Le Dr Thanarak Plipat, directeur général adjoint du département du contrôle des maladies du ministère, a déclaré que plus de 180 vaccins étaient en cours d’essais cliniques dans différents pays, et 38 d’entre eux étaient déjà en cours d’essai sur des humains.

Il a expliqué que dans la première phase, un vaccin est testé sur pas plus de 100 volontaires, dans la deuxième phase, il est testé sur des volontaires des deux sexes, d’âges et de races différents pour voir si le vaccin est largement efficace, et dans la troisième phase le vaccin et un placebo sont utilisés sur un grand groupe de personnes pour voir si le vaccin fonctionne vraiment.

«Sur les 38 vaccins essayés sur les humains, 18 sont dans la première phase de test, 12 vaccins sont dans la deuxième phase, sept dans la troisième phase, et un est utilisé sur l’armée chinoise même si elle n’a pas encore subi le troisième phase des tests », a-t-il déclaré.

“Par conséquent, nous prévoyons qu’un vaccin Covid-19 sera prêt dans les six prochains mois.”

Il a ajouté que le ministère soutenait la recherche et prévoyait de se procurer autant de vaccins que possible.

“Pendant que nous attendons un vaccin, nous devons préparer notre personnel, nos organisations et nos communautés à faire face à une deuxième vague d’infections qui pourrait survenir à tout moment”, a-t-il ajouté.

“Mais surtout, les gens ne doivent pas paniquer s’il y a une deuxième vague de Covid-19.”

Ne manquez jamais une Information !

Abonnez-vous à notre Newsletter Hebdomadaire. C’est simple, et, surtout 🔒100% Zéro Spam.

Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout moment.

Recommandations : Consultez nos autres rubriques “Expat’/Mode d’emploi” ; “Réservations” ; etc… Réserver chez nos partenaires c’est soutenir notre site et notre bénévolat.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager pour me donner un coup de pouce.

Conformément aux dispositions de la nouvelle réglementation européenne en matière de vie privée entrée en vigueur le 25 mai 2018 (RGPD), l’éditeur du site objectifthailande.com a fait l’objet d’une déclaration normale à la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) enregistrée sous le n° 2184113v0 le 17 mai 2018.

Tous droits réservés©www.objectifthailande.com

More 92 posts in Blog category
Recommended for you
roi rama IX
Commémoration du quatrième anniversaire du décès du roi Rama IX

5 / 5 ( 9 votes ) Le royaume commémore le 4ème anniversaire de la mort de son roi bien…