Les détenteurs d'un visa non-immigrant 0 et SVT peuvent-ils regagner la Thaïlande ?

Les détenteurs d’un visa non-immigrant 0 et SVT peuvent-ils regagner la Thaïlande ?

De nombreux retraités détenteurs d’un visa non-immigrants 0 toujours bloqués à l’étranger

 

Les détenteurs d'un visa non-immigrant 0 et SVT peuvent-ils regagner la Thaïlande ?

Les détenteurs d’un visa non-immigrant 0 et SVT peuvent-ils regagner la Thaïlande ?

 

Bien que les autorités thaïlandaises aient élargis les catégories d’étrangers pouvant rejoindre la Thaïlande, les titulaires de visa non-immigrants 0 d’un an ou de prolongations de séjour basées spécifiquement sur la retraite, se trouvent toujours bloqués à l’étranger. Nombre d’entre eux vivent depuis plusieurs années en Thaïlande, possèdent leur condo en copropriété et dépensent leur pension sur le territoire thaïlandais. Comme coupable de s’être trouvé en dehors de la Thaïlande en mars lorsque la fermeture des frontières pour cause de pandémie covid-19 a commencé, ils sont toujours dans l’impossibilité de regagner leur domicile et leur famille restée en Thaïlande.

Seuls certains retraités ont déjà eu la chance de rentrer dans le royaume en revendiquant leur appartenance à une catégorie approuvée,celle de ceux qui ont un conjoint thaïlandais ou de jeunes personnes à charge. D’autres ont complètement renoncé aux avantages de leur visa non-immigrant 0 en optant pour un visa Élite, ce groupe étant désormais approuvé depuis plusieurs semaines, bien que ce dernier nécessite 500000 bahts non remboursables pour une personne seule, pour une durée de séjour de cinq ans.

Le gouvernement thaïlandais a récemment autorisé les titulaires du visa non immigrant O-A d’un an et du visa non-immigrant O-X de dix ans à demander un certificat d’entrée auprès de l’ambassade de Thaïlande dans leur pays d’origine.

 

Les détenteurs d’un visa non-immigrant 0 peuvent-ils revenir ?

 

C’est le ministère thaïlandais des Affaires étrangères qui détermine qui est autorisé à entrer pendant la pandémie de Covid-19. Les retraités actuellement à l’étranger avec une prolongation annuelle de séjour de catégorie «O» délivrée par l’immigration thaïlandaise peuvent-ils revenir ? La réponse est actuellement «non» et les seuls visas autorisés se limitent aux détenteurs de visa non immigrant «O-A» et «O-X».

Si vous êtes détenteurs d’un visa non-immigrant O longue durée délivré par les autorités thaïlandaises et que vous êtes actuellement à l’étranger, vous ne pouvez donc pas rentrer en Thaïlande malgré votre  prolongation annuelle de séjour. Pourquoi ? Probablement parce que le visa non-immigrant O-A et le visa non-immigrant O-X sont délivrés par les ambassades et consulats thaïlandais à l’étranger, tandis que les visa non-immigrants O longue durée sont attribués par l’immigration thaïlandaise. Si le ministère thaïlandais des Affaires étrangères contrôle les ambassades, il ne contrôle absolument pas la police de l’immigration thaïlandaise, les deux entités étant séparées.

 

Une assurance médicale bientôt obligatoire pour les visa non-immigrants O longue durée ?

 

Une fois qu’un étranger entre en Thaïlande avec visa non-immigrant O-A ou le visa non-immigrant O-X», il doit fournir une preuve d’assurance médicale thaïlandaise chaque année, alors que  ceux qui ont obtenu leur prolongation d’un an de séjour de leur visa non-immigrants 0 par le bureau de l’immigration (et non par une ambassade à l’étranger) n’ont actuellement pas besoin d’assurance médicale obligatoire lorsqu’ils demandent une prolongation supplémentaire d’un an de séjour au moment du renouvellement. A l’avenir, tous les expatriés détenteurs d’un visa non-immigrants 0 devront’ils  disposer d’une assurance médicale obligatoire ? Souhaitons que cette question épineuse ne soit pas remise sur la table pour cause de pandémie covid-19.

 

Dures vérités sur les retour en Thaïlande des expatriés, mais aussi des voyageurs

 

Il y a moins d’un an, avant la pandémie covid-19, il vous suffisait de réserver un vol et un hébergement pour rejoindre la Thaïlande. Depuis ce satané virus c’est devenu très difficile, voire impossible pour la plupart.

Le nombre d’obstacles à franchir pour être approuvé pour voyager en Thaïlande est drastique. Depuis le début du mois d’octobre, seul certains types de visas sont admis pour rentrer dans le royaume, mais le nombre de personnes autorisées à revenir dans le pays est encore limité.

Si les détenteurs de visas Thailand Elite peuvent officiellement rentrer dans le pays depuis le début du mois d’août, en pratique, peu de personnes sont effectivement revenues à jour.

L’Ambassade royale de Thaïlande à Paris a confirmé qu’elle peut émettre la vignette Elite visa seulement si elle reçu l’autorisation de la part de du Ministère des affaires étrangères thaïlandais. Les titulaires de visa Thai Elite ont commencé à rentrer sur le territoire depuis Septembre. Il y a effectivement eu un délai de traitement assez long des 1ère demandes, mais cela semble rentrer dans l’ordre au fur et à mesure. N’oubliez pas que la Thaïlande n’a pas ouvert ses frontières qu’aux membres Thai Elite et que les vols ne sont pas pléthores. Il faut simplement être patient et attendre son tour. Conscient de la situation, Thai Elite a même offert une extension de visa de 6 mois, et maintenant de 3 mois supplémentaires à titre gracieux, pour les demandeurs qui paient les frais d’adhésion en plein montant avant le 31 octobre 2020. En effet, la date de début d’adhésion est la date à laquelle vous recevez la lettre d’accueil, PAS la date où l’on a apposé le visa ou la date où vous arrivez en Thaïlande. Une fois que vous avez reçu la lettre de bienvenue, votre adhésion est activée et le minuteur commence.Normalement, les adhérents reçoivent la lettre d’accueil environ 1 semaine après paiement.

Restez conscient que nous sommes dans la plus grave situation sanitaire que le monde ait connu depuis 70 ans et il faut être capables d’attendre quelques semaines pour avoir votre visa, même si ce n’est pas évident…

 

Le principal point de friction c’est la quarantaine !

 

Le principal point de friction c'est la quarantaine !

 

Le point de friction de tous les visas c’est la période de quarantaine obligatoire de 14 jours dans un établissement approuvé par l’État. Cela inclut également les hôtels approuvés par le gouvernement. Ces quarantaines d’hôtels (ASQ) ont un coût élevé et vous êtes tenus à résidence dans une pièce avec un accès limité aux activités extérieures pendant toute cette période.

Le ministère de la Santé publique a proposé que la période de quarantaine obligatoire pour les touristes soit ramenée de 14 à 10 jours et demandera bientôt au Center for Covid-19 Situation Administration (CCSA) de modifier l’exigence en conséquence.

Le secrétaire permanent à la Santé publique, Kiattiphum Wongrajit, a déclaré mercredi qu’il était convaincu qu’une deuxième vague de Covid-19 en Thaïlande ne serait pas aussi mauvaise que la première, grâce aux mesures préventives globales du pays, en particulier liées au port de masques faciaux en public. Si la Thaïlande faisait cependant face à une pire deuxième vague de virus, elle serait en mesure de contrôler la propagation en un mois, a-t-il déclaré.
Le secrétaire permanent a déclaré qu’une recommandation clé était que les habitants de Thaïlande continuent de porter des masques pour empêcher efficacement la propagation du virus.

 

 

Et le nouveau visa SVT ?

 

Seul les voyageurs des pays à faibles risque peuvent obtenir le visa SVT (la France n’en fait pas partie, vous l’aurez compris). Ce visa touristique spécial exige beaucoup d’argent et l’intention de venir pendant au moins 90 jours, avec la possibilité de rester jusqu’à 270 au total. Lorsque vous ajoutez l’assurance maladie obligatoire, fournie uniquement par des sociétés thaïlandaises, que vous volez sur des vols spécialement affrétés, etc., les coûts deviennent exorbitants. Appeler cela du tourisme serait un abus de langage.

Sans compter que la «Thaïlande» à laquelle vous vous attendez probablement ne fonctionne pas actuellement. Pour le moment, il y a un monde de différence entre les zones «presque de retour à la normale» et les zones «presque désertes» à travers le pays. Bangkok, dans toutes les zones sauf les très touristiques, est à peu près de retour à son état chaotique et occupé. Le tourisme à Chiang Mai est particulièrement difficile en ce moment, avec une poignée de tourisme domestique qui fait peu pour maintenir la ville du nord en vie. Les villes balnéaires de la côte ouest de Phuket sont presque complètement dépourvues de population. Les entreprises de Koh Samui sont menacées d’extinction. Hua Hin survit grâce à un filet de trafic le week-end en provenance de Bangkok.

Certains des endroits que vous aimeriez vraiment visiter peuvent être inaccessibles pour le moment ou même pas ouverts.

À un moment donné, espérons-le tôt ou tard, le gouvernement thaïlandais devra rouvrir ses frontières et trouver un moyen de «gérer» la situation de Covid-19 plutôt que de rester dans une bulle de voyage qui lui est propre. Plus le gouvernement ne rouvrira pas longtemps à quelque chose qui s’apparente au tourisme général, plus il sera difficile de redémarrer l’activité touristique thaïlandaise. Source

Le chef de la sécurité de la Thaïlande a déclaré qu’il y aurait un nouveau retard dans l’ouverture du pays sous le STV ou le visa touristique spécial et que les arrivées en STV sont retardées jusqu’au 25 octobre. Maintenant, il sera retardé en raison du festival végétarien qui se tiendra à Phuket du 16 au 25 octobre. Cela peut porter un coup dur au chef du TAT et au ministre thaïlandais du tourisme, qui ont fait la promotion du STV et auraient été au courant du festival à venir.
Lire aussi: La Thaïlande lance officiellement le visa spécial touriste SVT

Ne manquez jamais une Information !

Abonnez-vous à notre Newsletter Hebdomadaire. C’est simple, et, surtout 🔒100% Zéro Spam.

Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout moment.

Recommandations : Consultez nos autres rubriques “Expat’/Mode d’emploi” ; “Préparez votre voyage” ; etc… Réserver chez nos partenaires c’est soutenir notre site et notre bénévolat.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager pour me donner un coup de pouce.

Conformément aux dispositions de la nouvelle réglementation européenne en matière de vie privée entrée en vigueur le 25 mai 2018 (RGPD), l’éditeur du site objectifthailande.com a fait l’objet d’une déclaration normale à la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) enregistrée sous le n° 2184113v0 le 17 mai 2018.

Tous droits réservés©www.objectifthailande.com

More 92 posts in Blog category
Recommended for you
roi rama IX
Commémoration du quatrième anniversaire du décès du roi Rama IX

5 / 5 ( 9 votes ) Le royaume commémore le 4ème anniversaire de la mort de son roi bien…